Le rôle de la gnathologie dans la dentisterie et l’examen gnathologique

 

La « gnathologie » est la spécialité médicale qui s’occupe de la description et de l’examen du comportement normal ou pathologique des organes de mastication, incluant les dents, les muscles de mastication, les mâchoires et les articulations maxillaires.

D’un point de vue dentaire, l’application de la « gnathologie » consiste à dresser un inventaire de l'état dentaire d'un patient attendant son traitement ou l’implantation de sa prothèse dentaire. La gnathologie examine la capacité à porter une prothèse (manque de place, effet esthétique), et analyse les altérations éventuelles déjà présentes dans les organes de mastication (usure dentaire de niveau pathologique, une position maxillaire « para fonctionnelle » anormale, appelée supraclusion). Les déformations citées ci-dessus ne sont pas détectables que par le dentiste, le patient peut, lui aussi, se plaindre de phénomènes comme par exemple de grincement de dents nocturne, de douleurs désagréables de l’articulation maxillaire causées par ce qu’on appelle la surocclusion héréditaire ou acquis au fil du temps, de douleurs musculaires ou d’une tuméfaction du visage. Il est évident que seul un inventaire minutieux des plaintes du patient et un court examen, d’à peu près 10 minutes, des organes de mastication peuvent faire la lumière sur ce genre de problèmes. Il est évident que chaque patient possède une sensibilité différente. C’est pourquoi, souvent, même une petite altération, pourtant pathologique, des organes de mastication, (comme par exemple l’arrachage d’une dent ou le placement d’un plombage ou d’une prothèse inadéquate dans la bouche) peut s’accompagner d’importants désagréments, voir même de douleurs éventuelles. Cependant, il peut arriver aussi que des altérations plus significatives ne soient pas dérangeantes, et que nous ne remarquons ces altérations que juste avant la préparation de la prothèse. Nous devons alors intervenir, dans le but de redonner aux organes de mastications leur intégrité.

 

Evidemment, ce sont les plaintes du patient, l'examen du dentiste et le traitement qui sont réellement déterminants. Lors de l'examen de l'organe de mastication, nous inventorions les dents et les muscles de mastication palpables. Nous palpons l'articulation maxillaire située dans la région se trouvant devant le pavillon auditif, la tête de l’articulation temporo maxillaire nous cherchons les mouvements et les craquements pathologiques des articulations, et enfin, nous observons la mobilité de la mâchoire inférieure. En interrogeant le patient, nous obtenons des informations sur ses traitements antérieurs, nous prenons une empreinte des deux mâchoires. Nous fixons la zone de contact des dents de la mâchoire supérieure et de la mâchoire inférieure. Nous analysons la situation dite au repos, et le mouvement de la mâchoire inférieure, ainsi que la zone de contact des dents.

 

L'intervention ne sera réalisée que si nous sommes en possession de toutes ces informations, en tenant compte desrésultats gnathologiques reçus.De cette façon, nous sommes en mesure de préparer un schéma de traitement individuel, pour chacun de nos patients. Nous ne réalisons de prothèses de haute qualité et de niveau professionnelacceptable, qu'avec le maintien de la santé des organes de mastications.

Demandez un rendez-vous maintenant!