Plan de reconstruction dentaire et sourire gingival (Gum Smile)


Dans notre clinique, la clef pour obtenir un sourire régulier se trouve dans les techniques de planification des soins, qui aident les médecins et les techniciens dentaires à réaliser une dentition s’accordant le plus proportionnellement, à l’harmonie du visage du patient.


Les phases pour y arriver sont les suivantes:


1. Nous réalisons des clichés des dents de face et de côté, ainsi que de la surface de mastication des dents. Sur ses clichés, nous examinons les rapports symétriques des dents, ainsi que les lignes de référence du visage et de la bouche, qui peuvent être primordiales dans l’élaboration d’un « sourire de renaissance », désiré par le patient.

2. Sur base des règles de la symétrie dentaire, nous les comparons à la dentition existante, nous examinons la situation des médianes supérieures et inférieures, l’aspect des dents frontales, et le rapport symétrique du zénith gingival. Nous regardons les rapports entre la ligne des arêtes des dents frontales, des lignes d’un sourire correct et la hauteur des incisives. Un des points de départ pour déterminer ce qui est visible des dents frontales, chez chaque individu individuellement, est la ligne de la lèvre supérieure, quand les lèvres se trouvent dans une position de repos. Lors d’un sourire, c’est encore la ligne de la lèvre supérieure qui nous renseigne sur la catégorie dentaire (convexe, concave, ou du type « ailes de mouettes ») où se trouve le sourire gingival (gum smile). La ligne de la lèvre inférieure est très importante, c’est-à-dire la position de la ligne du sourire, dont la courbe doit correspondre à une courbe spécifique des incisives supérieures.

3. Des examens phonétiques sont également nécessaires, pour que les interventions dentaires ne modifient pas la prononciation de notre patient (« examen display incisif »).

4. Nous estimons important de clarifier les proportions correctes des mesures des dents frontales. Pour atteindre le rapport idéal entre la largeur et la hauteur, il est souvent nécessaire de recourir à la correction de la gencive, et dans le cas de certaines jonctions de dents anormales, de recourir également à une réhabilitation occluso-articulée préalable. Une des spécifications de l’examen est la longueur de l’incisive originale, le contour de la gencive, ainsi que l’enregistrement de la visibilité de la gencive, lors d’un léger sourire et lors d’un rire franc.

5. Le plus souvent, nous sommes en mesure de contrôler l’esthétique de la dentition satisfaisant pleinement le patient, en préparant des restaurations temporaires. Le moyen le plus utilisé dans ce cas-là est d’essayer d’atteindre le meilleur effet esthétique en réalisant des retouches dans la bouche même, à l’aide de couronnes et ponts diagnostiques, qui ont été confectionnés à partir d’empreintes, dans le laboratoire du technicien dentaire. Dans des cas plus complexes, à partir de l’échantillon d’étude, le technicien prépare un modèle wax-up, sur lequel un film plastique est placé par un procédé de matelassage. A l’aide de ce modèle, nous élaborons un état provisoire, que nous corrigeons avec la participation active du patient en satisfaisant aux exigences professionnelles.

Demandez un rendez-vous maintenant!